On pourrait qualifier les fèves de légumes archéologiques. Leur rôle nourricier est effectif dès les temps préhistoriques les plus reculés. La culture en remonte au néolithique. Sans doute en raison de la forme vaguement foetale des graines, elles sont considérées comme un symbole et un lieu de passage entre la mort et la vie dans l’Egypte ancienne. Puis, leur grande taille les rendant maniables, les fèves, chez les pragmatiques grecs, deviennent bulletins de vote et participent à la vie de la cité.